French English German Italian Portuguese Russian Spanish

Samtoul

Apres 2 jours d’attente les 2 poids lourds passent enfin.

Nous allons tous nous installer chez Dominique, qui a prévu pour nous un grand terrain sur sa propriété et qui nous reçoit dans les règles de l’art, vraiment chaleureusement, malgré le froid qui nous surprend en ce début de printemps.

dominique

L’après-midi même on commence les activités avec les enfants.

jardin-domjonglage

Le jeu des grimaces que nous transportons dans nos valises, « top face » plait beaucoup aux enfants. Au premier abord, ils n’osent pas, par timidité, mais ensuite ils viennent d’eux-mêmes nous le redemander.

Top face

Nous diffusons ensuite quelques courts métrages d’animation qui les font beaucoup rire, suivi d’un film.

cinema

Le soir Dominique nous explique, devant un verre de "palinca", son expérience. Moment très touchant où tout le monde fini avec les larmes aux yeux, car ce qu’il nous raconte dépasse les limites de l’entendement. Les plus âgés d’entre nous se rappellent les images horribles de la fin des années 80, montrant les atrocités commises dans les orphelinats roumains. Dominique consacre sa vie, depuis 17 ans qu’il a quitté la France, à redonner  espoir à certains de ces enfants, maintenant adultes et parents à leur tour.  

Les jours suivants Eva et Fanny se démènent avec les éducateurs d’un foyer qui refusent au départ de nous confier la responsabilité des enfants, mais qui au final les laissent venir jusqu’à 20h. Nous diffusons « Amazonia » puis le jour suivant  « Bébés », deux films particulièrement appréciés par les enfants.

 Imprimer  E-mail

Baia Mare

Départ à regret de chez Dominique où tout le monde serait bien resté plus longtemps. Pour certains il est difficile de dire au revoir mais il va falloir s’y habituer.

On reprend la route vers Baia Mare à 60km environ. Trois écoles nous attendent.

baia-mare

Il est difficile de trouver un endroit agréable pour trois camions en ville. Nous nous installons dans un coin de zone industrielle.

parking baia

Nous recevons un très bon accueil dans trois écoles maternelles très différentes les unes des autres, de la plus aisée à la plus pauvre. Après la vision assez fataliste que nous avons eue précédemment, nous sommes contents de voir que tout n’est pas si noir, les écoles publiques offrent aux enfants de bonnes conditions et un personnel éducatif très attentionné. Le contact avec les enseignants se passe si bien qu’ils nous proposent de rester un quatrième jour pour projeter un film aux enfants de la communauté tzigane de Baia Mare.

ecole baia2ecole baia3

Le choix est difficile car une autre école nous attend et nous ne voulons pas la décevoir. On décide donc de repartir dans les montagnes à Sighetu, à trois heures de route, à travers les sommets enneigés. Les paysages sont magnifiques et nous traversons quelques villages assez typiques, où les voitures croisent les charrettes à chevaux rentrant des travaux des champs.

 Imprimer  E-mail

Sighetu

Arrivés à Sighetu,  changement total de décor, d’ambiance, nous sommes dans une ville qui a su garder ses traditions intactes malgré le passé mouvementé de la Roumanie.

On croise des personnes en costume traditionnel, mais ce n’est pas pour le folklore ou pour épater le touriste, c’est leur façon de vivre.

Encore une fois nous sommes bien accueillis dans l’école maternelle où l’on diffuse un film pour 90 enfants surexcités.

ecole sighetecole sighet2

ecole sighet4

 Imprimer  E-mail

Chiens Malades

Malheureusement nous avons un petit souci, trois des chiens sont malades, dont un, le plus faible, très gravement.

Grâce à la directrice de l’école, nous avons la chance de trouver un vétérinaire compétent et passionné qui nous offre gracieusement les soins et les traitements pour tous les chiens atteints. On se couche le soir en espérant que le chien le plus atteint, triste à voir, passe la nuit. Un peu abattu, on décide de rester pour le week-end.

Le vétérinaire revient nous voir les deux jours suivants. En échange de sa gentillesse et du temps passé avec nous, nous lui offrons quelques produits de nos précédents voyages, et lui nous ramène de la bonne nourriture locale, car nous sommes en plein dans les festivités de Pâques, donc les familles cuisinent leur spécialités. Et les voisins nous apportent aussi de la nourriture, de l’eau, et sont très chaleureux avec nous. Inversion des rôles, la Roumanie fait de l’humanitaire avec  nous !


Pour les remercier de leur accueil et de leur soutien, nous leur proposons une  séance de cinéma en plein air ce dimanche 12 avril.

 Imprimer  E-mail

Newsletter

Pour être informé de nos actions

Lezards Migrateurs

6 rue des lions Saint-Paul 75004 - Paris

Tel : +33 (0)6 14 29 30 94